Ville

Visitez Bucarest!

Pourquoi Bucarest ? Pour son histoire, ses gens et ses endroits, pour son art et son architecture, ses restaurants et ses terrasses, ses boutiques, ses centres d’affaires… Une ville dynamique, en permanente évolution, qui vous attend à bras ouverts pour venir en touristes ou pour affaires, une ville où le moderne contraste avec l’ancien.
L’Hôtel Duke est situé en centre-ville, sur la Place Romane, à proximité des points d’intérêt touristique ou d’affaires. Vous pouvez les rejoindre facilement grâce à plusieurs lignes de bus et à la station de métro qui se trouve à 1 minute de l’hôtel. Si vous préférez les taxis, vous pouvez les trouver sur la Place Romane ou nous pouvons vous commander un avec plaisir devant l’hôtel.

Vieille Ville (5-10 min)

Vivez l’atmosphère du Bucarest d’antan! Dans la Vieille Ville, vous entrez dans un monde différent, où l’histoire est gravée sur l’architecture de chaque bâtiment. Ici, vous pouvez visiter les imposants monuments historiques et, après avoir marché sur les rues chargées d’histoires, vous pouvez profiter de nombreux restaurants et terrasses qui se trouvent dans cette partie de la ville. Si vous aimez la vie nocturne, c’est l’endroit idéal: pubs, terrasses, discothèques et clubs !

Que pouvez-vous visiter dans la vieille ville:

  • Eglise Stavropoleos

C’est une église orthodoxe, de style brancovan, qui se trouve dans la vieille ville. Elle a été bâtie en 1724 sous le règne de Nicolae Mavrocordat. L’église et le monastère ont été construits dans la cour de son auberge par Ioanichie Stratonikeas, une situation commune à cette époque-là.

  • Eglise Russe

L’Eglise Russe dédiée à Saint-Nicolas a été construite entre 1905 et 1909 à l’initiative de l’ambassadeur rus Ghiers pour le personnel de l’Ambassade et pour les croyants russes vivant à Bucarest. L’intérieur est peint dans le style byzantin et l’iconostase est sculpté en bois et recouvert d’or. Pendant la Première Guerre mondiale, l’église a été fermée, les objets de culte et les archives ont été envoyés à Saint-Pétersbourg où ils ont été perdus au cours de la Révolution Russe.

  • Musée Curtea Veche (La Vieille Cour) – Palais Princier

Curtea Veche est la première cour princière à Bucarest. On ne sait pas exactement le fondateur, mais, selon les opinions des historiens, elle fut construite par Mircea cel Batran à la fin du XIVe siècle, début du XVe siècle. Initialement, la Cour Princière se composait d’un palais – le Palais Princier, de l’Eglise, des salles de réception, des chancelleries princières, des écuries et des jardins. Elle est devenue inutilisable après l’incendie de 1718 qui a détruit toute la ville et après le tremblement de terre en 1738.

  • Hanul lui Manuc (Auberge de Manuc)

Important attraction touristique et monument historique, l’Auberge fut construite par le Bey de Moldavie, Manuc, en 1808. A cause des restaurations multiples, l’architecture initiale est inconnue, mais, selon les descriptions du début du XIXe siècle, l’auberge avait une structure composée d’un sous-sol où il y avait des caves voûtées, d’un rez-de-chaussée avec des boutiques et d’un étage avec des chambres d’hôtes. Dans la cour intérieure, il y avait un jardin avec une fontaine et un café.
L’auberge a accueilli les dignitaires qui ont porté les négociations de paix qui devaient mettre fin à la guerre russo-turque (1806-1812).

  • Palais de la Banque Nationale de Roumanie

Le bâtiment fut construit par Albert Galleron et Cassien Bernard, tous les deux les élèves de Charles Garnier, qui a construit l’Opéra de Paris, selon les principes architecturaux du style académique éclectique.

  • Caru’ cu Bere (Charrette de Bière)

Brasserie célèbre dans la vieille ville, ouverte en 1879, un lieu plein de tradition, où le temps s’est arrêté à l’époque du Petit Paris. Bâtiment avec des peintures murales, des vitraux et des rampes sculptées. Le symbole du lieu est Mos Ghita (Le Père Ghita), le caviste qui a travaillé pendant des décennies à Caru’ cu Bere, descendant milles fois avec sa lampe dans la cave avec des tonneaux. Sa figure garde même aujourd’hui la rampe du côté droit.

Bâtiments et monuments importants à Bucarest :

  • Maison du Peuple (Palais du Parlement) (10 min)

La Maison du Peuple est entrée 3 fois dans le Guinness World Records : comme le plus grand bâtiment administratif à usage civil du monde, le bâtiment administratif le plus cher du monde et le plus lourd bâtiment du monde.

  • Palais de Justice (10 min)

La première pierre fut posée par le roi Charles Ier de Roumanie le 7 octobre 1890 et le bâtiment fut inauguré le 4 octobre 1895. La partie centrale du bâtiment a été construite dans le style Renaissance française. Au-dessus de l’entrée principale il y a six statues allégoriques: l’Attention, la Vigueur, la Loi, la Justice, l’Eloquence et la Vérité.

  • Palais Cotroceni (15 min)

Le Palais fut construit par Charles Ier de Roumanie dans le style classique vénitien, dans l’ancien monastère commencé par Serban Cantacuzène en 1679 et continué par Constantin Brancovan. Après la Révolution roumaine de 1989, il est devenu la résidence officielle du Président de la Roumanie.

  • Palais Victoria (Gouvernement de la Roumanie) (5 min)

Le bâtiment du Palais Victoria a été commencé en 1937 et terminé beaucoup plus tard, en 1952, étant gravement endommagé lors du bombardement de 1944. Pendant la période communiste, le Palais Victoria a été le siège du Ministère des Affaires Etrangères et du Conseil des Ministres ; après 1989, il est devenu le siège du Gouvernement roumain.

  • Arc de Triomphe (10 min)

C’est un symbole de la capitale Bucarest et commémore la victoire de la Roumanie après la Première Guerre mondiale, à la fin de laquelle presque tous les territoires habités par les Roumains ont été réunis.

  • Bâtiment de CEC (10 min)

La première pierre du Palais de la Caisse d’Epargne fut posée le 8 juillet 1897 à la présence du Roi Charles Ier de Roumanie et de la Reine Elisabeth ; le palais a été achevé en 1900. Jusqu’à 1875, l’auberge Saint-Jean le Grand se trouvait là, auberge qui a été démolie à cause de la dégradation. Les plans de construction ont été faits par l’architecte Paul Gottereau, avec des éléments spécifiques de l’architecture française de la fin du XIXe siècle.

  • Cathédrale Patriarcale et Palais de la Patriarchie (10 min)

Le Palais de la Patriarchie a été construit par l’Etat roumain au début du XXe siècle, sur le site de l’ancien siège de l’Assemblée des Députés sur la Colline de la Métropole. L’ensemble composé de la Cathédrale Patriarcale et du Palais de la Patriarchie est situé sur le site du monastère « St. Constantin et Ste. Hélène » fondé par Constantin Voda Serban (1654-1658) et donné à la Métropole de Valachie.

  • Université de Bucarest (5 min)

Le Palais de l’Université de Bucarest se trouve sur la Place de l’Université et a été construit en style néoclassique sur l’ancien site du Monastère de St. Sava en 1857. Les corps latéraux ont été ajoutés ultérieurement, entre 1912-1926. Les quatre muses qui ornent la façade du bâtiment ont été ajoutées en 1929 et sont l’œuvre du sculpteur Emil Wilhelm Becker, pour lequel sa propre fille, Else, a servi de modèle.

  • Opéra Roumain (15 min)

Le bâtiment de l’Opéra National de Bucarest fut construit en 1953 par l’architecte Octav Doicescu. La façade de l’édifice a un portique à trois arcades monumentales ornées des statues de quatre muses et deux bas-reliefs, l’un représentant une scène de l’opéra, et l’autre, le vol de danseurs. Dans la salle de spectacle il y a un lustre avec une centaine de bras en cristal doré.

  • Théâtre National (5 min)

Le bâtiment original du Théâtre National se trouvait sur Calea Victoriei, mais il a été presque totalement détruit lors des bombardements de 1944. En 1990, l’Hôtel Novotel a été construit sur ce site-là, hôtel qui conserve une partie de l’ancienne façade du Théâtre National.
Le bâtiment actuel se trouve sur la Place de l’Université et a été inauguré dans sa forme actuelle en décembre 1973. En 1980, le bâtiment a été rénové à la demande de Nicolae Ceausescu.

  • Athénée (Philharmonie Georges Enesco) (5 min)

Cet édifice symbole du Bucarest fut construit il y a 120 ans par l’architecte français Albert Galleron. L’inauguration a eu lieu le 5 mars 1889. Le Palais de l’Athénée a été construit avec l’argent d’une souscription publique ; l’appel aux citoyens ressemblait à un appel populaire « Donnez un sou pour l’Athénée », appel transformée en une leçon d’unité et d’éveil de la conscience nationale.

Musées

  • Musée d’Histoire Naturelle Grigore Antipa (5 min)

Le Musée National d’Histoire Naturelle « Grigore Antipa » est l’une des plus anciennes institutions de recherche sur la biodiversité et d’éducation et instruction du public. La plupart des collections trouvées ici sont des valeurs du patrimoine mondial.

  • Musée du Paysan (5 min)

Le Musée National du Paysan Roumain est un musée d’art et tradition populaire situé sur la Place de la Victoire, où se trouvent aussi le Musée d’Histoire Naturelle « Grigore Antipa » et le Musée de Géologie. Le bâtiment – monument historique de style néo-roumain, les riches collections d’objets et la muséographie originale lui ont apporté en 1996 le trophée EMYA – European Museum of the Year Award (Le Prix du Musée Européen de l’Année).

  • Musée National de Géologie (5 min)

Le bâtiment imposant du musée, classé monument d’architecture, a été construit dans le style néo-brancovan par l’architecte Victor Stefanescu au début du XXe siècle. Le musée est un grand livre qui illustre toutes les branches des sciences géonomiques, dès la formation des plantes, des minéraux, des roches, des dépôts, de la tectonique globale jusqu’à l’évolution de la vie sur Terre, l’évolution de l’homme et son interaction avec la Terre.

  • Musée National du Village (15 min)

Le musée n’est pas seulement un ensemble de maisons traditionnelles roumaines enfilées, mais un « village-musée », un vrai village avec ses rues, ses fontaines, ses marchés. Des maisons traditionnelles, une église en bois de Maramures, cinq moulins à vent, un moulin à eau, une presse d’huile, une distillerie, une pêcherie et d’autres annexes, ainsi que des monuments d’une grande originalité et unicité ont été transportés et remontés sur le territoire du musée.

  • Musée National Georges Enesco (Palais Cantacuzène) (10 min)

Le Musée National « Georges Enesco » se trouve dans le Palais Cantacuzène, sur Calea Victoriei, l’un des plus beaux bâtiments de Bucarest, construit entre 1901 et 1903 par Grigore Cantacuzène (ancien maire de la Capitale, Premier ministre et chef du Parti conservateur).

  • Musée National d’Art (Palais Royal) (5 min)

Le Palais Royal est un bâtiment monumental de Bucarest, à proximité de l’Athénée, à l’origine le centre du pouvoir monarchique en Roumanie. Après l’incendie de 1926, qui détruisit le corps central, il devient nécessaire de le remplacer et un nouveau palais est construit par l’architecte Nicolae Nenciulescu, achevé en 1937. Il abrite aujourd’hui le Musée National d’Art de Roumanie.

Parcs et Jardins

  • Parc Herastrau (15 min)

Le Parc Herastrau est le plus grand parc de Bucarest, avec une superficie de 110 hectares, situé au nord de la ville, sur les rives du lac Herastrau. Les attractions du parc sont diversifiées : cafés et restaurants, clubs marins, excursions en bateau, expositions, théâtre d’été.

  • Parc Carol (15 min)

Le Parc sur la Colline Filaret a été organisé selon les plans de l’architecte paysagiste suisse Edouard Redont et il a été inauguré en 1906 pour célébrer les 40 ans du règne du roi Charles Ier (en roumain : Carol I). Vous pouvez visiter ici le Mausolée (1962), la Fontaine George Grigorie Cantacuzène (style néoclassique, 1870), les Statues des Géants, le Monument du Soldat Inconnu (apporté de Marasesti en 1991), etc.

  • Jardin Cismigiu (15 min)

Le Jardin Cismigiu est le plus ancien jardin public de Bucarest, avec une superficie de 16 hectares, situé dans le centre-ville. Il y a ici une place spéciale, La Cetate (La Citadelle), avec les ruines d’un monastère construit par le chancelier Vacarescu en 1756, à l’intérieur duquel commence un tunnel secret reliant le Palais Cretulescu à la rive de la rivière Dambovita.

  • Jardin Botanique (20 min)

Fondé en 1860, sous le règne d’Alexandru Ioan Cuza, le Jardin Botanique de Bucarest est une institution de culture, d’éducation et de recherche. Une grande variété de plantes est cultivée ici, principalement pour des raisons scientifiques, mais aussi pour le plaisir et l’éducation du grand public.

Shopping

  • Unirea Shopping Center (10 min)
  • Cocor Shopping Center (10 min)
  • Afi Palace Cotroceni (15 min)
  • Calea Victoriei (5 min)
  • Avenue Magheru (1 min)

Info Bucarest

http://www.seebucharest.ro
http://www.centrulvechi.com/